Infos utiles

Vous retrouverez ici les questions les plus fréquemment posé en matière de gyropode :

Qu'est-ce qu'un gyropode ?

Un gyropode est un transporteur personnel électrique consitué de deux roues indépendantes l’une de l’autre, d’une plateforme sur laquelle se tient debout l’utilisateur, ainsi que d’un manche de direction. Utilisant la technologie gyroscopique, le gyropode tient debout tout seul une fois que le conducteur a posé un pied sur la plate-forme. Deux moteurs électriques, contrôlant chacun une roue, permettent ensuite à la machine de se déplacer.

Quelle est la règlementation en vigueur pour le gyropode ?

A l’heure actuelle, aucune règlementation ne traite du gyropode en tant que tel. Au volant d’un gyropode, l’utilisateur est soumis au code de la route concernant les piétons, skateboards, rollers et trottinettes électriques. La législation devrait cependant changer à moyen terme, la démocratisation de ces véhicules forçant le ministère des transports à les reconnaitre, et à prévoir des règles plus adaptées (et en facilitant l’usage).

A-t-on besoin d'un permis pour conduire un gyropode ?

La réponse est non. Il n’y a nul besoin de permis pour conduire un gyropode. Cependant, nous veillons à assurer une formation aux nouveaux conducteurs, l’absence de permis ne signifiant pas l’absence de danger. Bien que le gyropode soit un moyen de déplacement très sûr et ne représentant quasiment aucun danger, une conduite responsable et une utilisation respectueuse de la machine et des personnes est nécessaire à sa bonne utilisation.

Où peut-on conduire un gyropode ?

Partout, sauf sur la route ! Considéré comme un piéton, vous pouvez rouler en toute liberté sur les trottoirs, dans les bois, sur les bords de mer, sur les sentiers, et dans quasiment tous les parcs municipaux et squares. Il reste cependant important de ne pas oublier que les piétons restent prioritaires selon le code de la route, il est donc nécessaire d’adapter sa vitesse et sa conduite afin de ne pas déranger les personnes se situant autour de vous.

A noter qu’il existe une absence de législation en cas d’utilisation sur une piste cyclable. Dans la pratique, la circulation des gyropodes y est tolérée, et les cas de verbalisation sont uniquement lié à la conduite dangereuse.

Doit-on porter un gilet réfléchissant ?

Une fois de plus, ce n’est pas obligatoire, mais vivement conseillé, surtout en cas de faible visibilité (nuit, brouillard, proximité de route…). Voir et être vû sont les bases de la sécurité au volant de n’importe quel véhicule. Nous recommandons également d’équiper votre gyropode d’une lampe électrique (type lampe pour vélo) afin d’éclairer devant vous lorsque vous circulez de nuit.

Doit-on porter un casque ?

Là encore, ce n’est pas obligatoire : le gyropode peut légalement être piloté sans casque. Cependant, nous vous recommandons vivement le port de ce dernier, afin d’assurer une sécurité optimale. En vélo comme en gyropode, un casque est toujours utile !

Peut-on monter et descendre les marches et trottoirs en gyropode ?

Pour les trottoirs : Le gyropode Inmotion R1EX pourra franchir les petites différences de niveaux (bateaux, passages piétons, etc…). Il vous suffira cependant de descendre de votre gyropode, de lui faire franchir le trottoir grâce au mode assisté qui s’enclenche automatiquement à la descente, et de remonter « en selle » pour repartir de plus belle.

Pour les marches : Le gyropode ne peut pas descendre un escalier. Il convient de marcher à côté durant le franchissement de ceux-ci, tout en faisant rouler le gyropode à côté de vous, grâce au mode assistance. Bonne nouvelle : dans le cas d’une montée, vous n’aurez pas à lever votre gyopode, il vous suffira de l’incliner, et le mode assistance vous procurera une aide à la traction, qui vous fera franchir l’obstacle sans efforts. Ne descendez jamais un escalier sur votre gyropode.

Y-a-t-il une limite de vitesse ?

Nos véhicules atteignent une vitesse maximale de 20 Km/h. Sur un trottoir, la vitesse maximale autorisée est de 6Km/h. Dans un espace libre, même si aucune limite de vitesse n’est déclarée, nous vous recommandons de toujours adapter votre vitesse en fonction du terrain et de la circulation. Nous ne saurons trop vous recommander d’être prudents, et vous recommandons de limiter votre vitesse maximale à 17 Km/h.

Peut-on conduire sous la pluie ?

Nous vous déconseillons de conduire votre gyropode sous une pluie battante, et de rouler dans des flaques trop profondes. Comme tout appareil électrique, votre gyropode contient des composants électroniques qui pourraient être endommagés en cas de contact avec l’eau. Il est donc également prohibé de traverser un ruisseau au volant d’un gyropode. Vous pouvez cependant l’utiliser sous une pluie légère et rouler dans des flaques peu profondes sans crainte.

Peut-on conduire sur sol humide ?

Comme tout véhicule roulant, l’adhérence du gyropode est réduite sur surface humide. Vous pouvez cependant l’utiliser sans crainte, à condition d’adapter votre vitesse et vos virages en fonction des conditions. Attention au phénomène d’aquaplanning, susceptible de survenir notamment lors de virage à grande vitesse.

Assurance

Il n’est pas obligatoire de disposer d’une assurance spécifique pour conduire un gyropode. Dans la majorité des cas, votre assurance RC convient. Cependant, nous vous encourageons à vérifier avec votre assureur la prise en charge en cas d’accident, afin d’éviter les mauvaises surprises. La plupart des assureurs proposent un forfait aux alentours de 100€/an afin d’obtenir toutes les garanties en cas d’accident ou de vol.

D’autres questions ? Contactez nous via notre formulaire de contact ou bien par téléphone au 06 74 63 02 64